Auteurs : Lior Miller et Sylla Boubacar

La Guinée, qui s’étend de sa capitale, Conakry, sur la côte de l’Afrique de l’Ouest, jusqu’à la région du Sahel, est confrontée à des défis constants en matière de systèmes de santé, notamment des taux élevés de mortalité maternelle et de mortalité des enfants de moins de cinq ans, ainsi que diverses épidémies simultanées de maladies infectieuses.

Pour améliorer la santé communautaire en Guinée et atteindre la couverture sanitaire universelle, le ministère de la Santé a élaboré la Politique nationale de santé communautaire en 2018. La pièce maîtresse de cette politique est le recrutement, la formation et le paiement des salaires de Mobilisateurs Communautaires (Relais), ou Relais Communautaire (RECO), et d’Agents de Santé Communautaire (ASC) ; mais une myriade de défis de financement et de gouvernance subsistent pour habiliter et soutenir ces travailleurs.

Afin de soutenir les efforts du pays, l’Accélérateur a réuni des représentants de la société civile et des agents de santé communautaire le 30 novembre 2021 pour valider une stratégie de plaidoyer sur le financement de la santé communautaire à l’intérieur du pays, y compris les messages clés de plaidoyer pour un financement durable de la politique de santé communautaire et, en particulier, la rémunération des agents de santé communautaire. L’atelier comprenait un exercice de simulation permettant à la société civile de s’entraîner à délivrer ses messages avant de rencontrer les décideurs. Nous nous sommes entretenus avec plusieurs participants afin d’en savoir plus sur leur rôle et les problèmes affectant leurs communautés, et de mieux comprendre ce dont ils ont le plus besoin pour fournir des services plus efficaces dans leurs communautés.

Vous pouvez également consulter un enregistrement de la réunion ici.

Rencontrez les participants

Community health workers meet with Accelerator consultant Sylla Boubacar on November 30, 2021, in Conakry, Guinea, to validate a community health domestic financing advocacy strategy. Photo credit: The Accelerator
Des agents de santé communautaire ont rencontré le consultant de l’Accélérateur, Sylla Boubacar, le 30 novembre 2021, à Conakry, en Guinée, pour valider une stratégie de plaidoyer sur le financement intérieur de la santé communautaire. Crédit photo : L’Accélérateur
BAH Ibrahima Sory Aissata
Agent de santé communautaire

Où habitez-vous ? 

J’habite dans le district sanitaire de Dubreka, dans la sous-préfecture de Khorira. Mon rôle est de sensibiliser, d’accompagner et d’orienter les malades vers les centres de santé de notre communauté.

Depuis combien de temps êtes-vous un agent de santé communautaire ?

J’ai été recrutée comme agent de santé communautaire il y a plus de cinq ans par un centre de santé pendant le projet de vaccination contre Ebola. L’Alliance Gavi a financé ces activités par le biais du Comité de soutien à la vaccination.

Pourquoi la Politique nationale de santé communautaire est-elle importante ?

Elle permet d’atteindre l’ensemble de la communauté à partir de la base, en se concentrant sur des services de soins primaires durables. Elle rapproche les services de santé des communautés.

Quels sont les principaux problèmes de santé auxquels sont confrontés les membres de votre communauté ?

  • Distance des établissements de santé par rapport à certains quartiers et villages
  • Pénurie de produits de base pour les soins primaires et même pour les soins curatifs dans certains postes de santé
  • Problèmes de transport dus au manque de moyens de transport, notamment en raison du nombre limité de relais/mobilisateurs en santé communautaire qui doivent couvrir une large zone de desserte autour d’un centre de santé

Pourquoi avez-vous décidé de devenir un agent de santé communautaire ?

  • Pour sensibiliser la communauté et rapprocher les soins de santé de la communauté

Quel type de services fournissez-vous en tant qu’agent de santé communautaire ?

  • Sensibilisation
  • Accompagnement
  • Suivi des personnes qui manquent les rendez-vous de suivi, par exemple, les enfants qui ne reviennent pas pour les services de vaccination.
  • Distribution de médicaments au niveau communautaire

De quoi avez-vous besoin pour mieux faire votre travail ?

  • Besoin d’un moyen de transport (par exemple, une moto)
  • Nécessité d’une rémunération (à couvrir par le gouvernement)

Y a-t-il autre chose que vous aimeriez partager avec nous ?

Nous remercions l’Accélérateur pour notre participation à cette validation de haut niveau du document de plaidoyer. En outre, nous souhaitons attirer votre attention sur le fait que nous travaillons sans rémunération dans nos communautés depuis plus de sept mois.

Zaou Theoro
Agent de santé communautaire

Mon rôle est de sauver des vies et d’améliorer la santé de la communauté. Il consiste également à sensibiliser la population à la lutte contre les maladies en soutenant les établissements de santé les plus proches. J’habite dans le district sanitaire de Coyah et je travaille au centre de santé de Maneah.

Depuis combien de temps êtes-vous un agent de santé communautaire ?

Je suis agent de santé depuis 2016 dans le centre de santé de Maneah, dans la région de Coyah.

Pourquoi la Politique nationale de santé communautaire est-elle importante ?

Il est important de souligner que quiconque parle de santé doit parler de la communauté, et en parlant de la communauté, nous devons sensibiliser cette dernière. Les services de santé communautaire nous permettent de lutter contre les maladies et d’atteindre nos objectifs en matière de services de santé de routine (par exemple, les vaccinations et d’autres services).

Quels sont les principaux problèmes de santé auxquels sont confrontés les membres de votre communauté ?

  • La pénurie de postes de santé dans certaines localités empêche la couverture des soins prénatals, l’accouchement assisté et l’amélioration des vaccinations de routine.
  • Pénurie de moyens de transport/logistique pour atteindre les zones les plus reculées

Pourquoi avez-vous décidé de devenir un agent de santé communautaire ?

J’ai décidé d’être ASC parce que je veux soutenir mon centre de santé dans le cadre des activités communautaires.

Quel type de services fournissez-vous en tant qu’agent de santé communautaire ?

  • Supervision des mobilisateurs/relais communautaires
  • Envoi de rapports mensuels et liaison avec le chef du centre de santé

De quoi avez-vous besoin pour mieux faire votre travail ?

  • Matériel et équipements de travail (moto, bottes, sacs à dos, imperméables et un ordinateur)
  • Renforcement des capacités en matière d’informatique et de gestion des données

Y a-t-il autre chose que vous aimeriez partager avec nous ?

Nous voulons un soutien en termes de transport et de logistique pour répondre aux besoins de l’ensemble de la zone de desserte.

Ousmane Karamoko CAMARA
Relais Communautaire

Mon rôle est de sensibiliser, d’accompagner et d’être un relais entre le centre de santé et la communauté. J’habite dans le district sanitaire de Coyah et je travaille au centre de santé de Maneah.

Depuis combien de temps êtes-vous un agent de santé communautaire ?

Je suis un mobilisateur communautaire depuis sept ans dans la région de Maneah.

Pourquoi la Politique nationale de santé communautaire est-elle importante ?

La Politique nationale de santé communautaire sauve des vies et améliore nos systèmes de santé tout en renforçant nos capacités de couverture.

Quels sont les principaux problèmes de santé auxquels sont confrontés les membres de votre communauté ?

  • Infrastructure sanitaire insuffisante (par exemple, postes de santé) dans certains quartiers de la commune
  • Manque de stocks suffisants de médicaments au centre de santé
  • Mauvaise gestion de certaines maladies
  • Manque de lits pour certains patients

Pourquoi avez-vous décidé de devenir un agent de santé communautaire ?

J’ai décidé de devenir un agent de santé communautaire parce que c’est ma façon de contribuer et d’aider ma communauté à sauver des vies.

Quel type de services fournissez-vous en tant qu’agent de santé communautaire ?

  • Je sensibilise les communautés
  • Je facilite l’accès des patients au centre de santé
  • J’accompagne les malades
  • Je supervise et je suis les enfants dans les programmes du centre

De quoi avez-vous besoin pour mieux faire votre travail ?

  • Équipements pour faciliter nos déplacements au sein de la communauté (vélos et motos)
  • Cartes d’identification/uniformes
  • Paiement de primes d’encouragement

Y a-t-il autre chose que vous aimeriez partager avec nous ?

Il est nécessaire de renforcer les capacités des agents de santé communautaire par le biais de formations.

Abdoul Ghadirou SYLLA
Relais Communautaire

Mon rôle consiste à sensibiliser les communautés de mon poste de santé, à assurer le suivi des personnes perdues de vue, à les réorienter vers le centre de santé et à les mettre en relation avec la communauté. Je travaille dans le district sanitaire de Dubreka, dans le centre de santé de Khori.

Depuis combien de temps êtes-vous un agent de santé communautaire ?

Je suis un Relais Communautaire depuis dix ans à Dubreka.

Pourquoi la Politique nationale de santé communautaire est-elle importante ?

Elle implique la communauté dans la gestion quotidienne des centres de santé et des postes de santé, et elle fait appel à la responsabilité sociale et sociétale dans la vie de la communauté.

Quels sont les principaux problèmes de santé auxquels sont confrontés les membres de votre communauté ?

L’absence de soutien et de rémunération des agents de santé communautaires depuis le retrait des projets financés par les partenaires au développement.

Pourquoi avez-vous décidé de devenir un ASC (agent de santé communautaire) ?

Depuis mon retour dans mon village, je mets à profit mes expériences dans la lutte contre le VIH pour m’impliquer dans la vie de la communauté.

Quels types de services fournissez-vous en tant qu’agent de santé communautaire ?

  • Sensibilisation
  • Mobilisation sociale
  • Suivi et accompagnement
  • Distribution de produits de base

De quoi avez-vous besoin pour mieux faire votre travail ?

  • L’inclusion de mon salaire dans le budget de la municipalité et non dans un budget de projet
  • La fourniture d’un moyen de transport (vélo ou moto)

Y a-t-il autre chose que vous aimeriez partager avec nous ?

Il serait bon de renforcer les capacités des mobilisateurs communautaires (RECO) par des formations chaque fois que cela est nécessaire.

Perspectives d’avenir

L’Accélérateur continue à travailler avec la société civile, les agents de santé communautaire, la Direction Nationale de la Santé Communautaire et de la Médecine Traditionnelle, les partenaires, les donateurs et les autres parties prenantes pour assurer une mise en œuvre plus efficace du programme de santé communautaire de la Guinée, y compris le paiement des agents de santé communautaire.